En cas de décès d’un proche, la première chose à faire est de choisir une entreprise de Pompes Funèbres et de lui exprimer votre souhait d’une célébration à l’église, voire, dans certains cas très particuliers, au funérarium et ou crématorium.     Une fois le jour et l’heure de la cérémonie fixés en accord avec la paroisse, l’équipe paroissiale d’accompagnement des familles en deuil prendra contact avec la personne dont l’entreprise de Pompes Funèbres nous aura laissé les coordonnées téléphoniques pour convenir d’un rendez-vous avec elle et préparer la célébration.
Nous prendrons le temps, lors de cette rencontre, d’évoquer la vie du défunt (ce qui était important pour lui, les liens qu’il avait tissés, le type d’homme qu’il était, ses convictions y compris par rapport à la foi) et les circonstances de son décès.
Nous souhaitons en effet que la célébration à l’église, qui habituellement n’est pas une messe mais qui comporte un certain nombre de rites rappelant le baptême, intègre au mieux la vie et la foi de la personne qui nous quitte, le souhait de ses proches et l’espérance de l’Eglise telle qu’elle s’exprime dans la liturgie des obsèques.
Dans le cas d’une personne non-baptisée, une prière peut néanmoins être proposée après discernement avec l’équipe en charge de ce service paroissial.

Quelle participation financière prévoir pour l’Eglise ?
Il n’y a pas plus de « tarif » pour la célébration des obsèques que pour les sacrements de l’Eglise. Mais puisque l’Eglise ne vit matériellement que par la générosité de ses membres – aucune subvention de l’Etat ou de la commune ni pour le traitement des prêtres ni pour l’entretien des églises construites après 1905 -, il est d’usage de faire à cette occasion une offrande pour contribuer à la vie de la Paroisse. Une somme comprise entre 200 et 300 € nous semble être un ordre de grandeur raisonnable, chacun donnant à la mesure de ses possibilités.

Sauf dans le cas où le défunt avait souscrit, de son vivant, un contrat obsèques incluant cette offrande pour l’Eglise, l’offrande est à verser directement à la paroisse (chèque libellé « à l’ordre de la Paroisse » ou, selon les cas, « à l’ordre de ADC Pastorale des Funerariums »).